Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Communiqué du groupe

" somme a gauche "

 

"Le service public de la sécurité ne doit pas être l'otage de mesures populistes"

 

 

Les élus du groupe Somme à gauche au Conseil départemental de la Somme s'inquiètent de la mesure annoncée par le Président du Département du Calvados (UMP-UDI) de faire payer certaines interventions des pompiers comme le « relevage à domicile » d'une personne, ou l'intervention pour un déblocage d'ascenseur. 

C'est encore une fois une attaque des fondements du service public par une droite qui, « par ballons d'essai » souhaite réduire comme « peau de chagrin » le droit à des services publics gratuits et de qualité.

Les élus de gauche au Conseil départemental de la Somme ont œuvré pendant huit ans sous la Présidence de Christian MANABLE pour rattraper le retard considérable pris dans l'achat de matériel d'intervention et l'entretien des casernes, et ce en augmentant le budget du service départemental d'incendie et de secours de la Somme, passant en 2008 de 16,5 millions d'euros en fonctionnement à 27,5 millions en 2015 , soit près de 50 % d'augmentation des crédits. Sur la seule période de 2010 à 2012, l’évolution de notre contribution de fonctionnement a été de 6 millions d’euros.

Cette année le Président du Conseil départemental de la Somme a décidé de réduire le budget des pompiers de plus d'un million d'euros passant celui-ci à 26 millions d'euros. C'est une fois encore une attaque au service public, unique richesse de ceux qui n'en ont pas. 

Nous serons vigilant à ce que le budget des pompiers ne soit pas une nouvelle fois réduit l'année prochaine, ou que l'étape suivante ne soit pas, comme dans le département du Calvados, la tarification aux usagers de certains services publics de sécurité. Nous ne partageons absolument pas la même vision du service public de secours, et nous ne céderons pas sur son caractère universel et gratuit . Commencer à ouvrir des brèches est dangereux pour la sécurité des personnes, inefficace financièrement et pire, surfe sur le populisme.

 
Le service public de la sécurité ne doit pas être l'otage de mesures populistes
Tag(s) : #SOMME A GAUCHE

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :