Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Picardie, ses habitantes et ses habitants doivent être respectés

Le Gouvernement a pris la décision d’une grande refonte de l’organisation territoriale de notre pays. Cette volonté s’est traduite par le vote de plusieurs lois dont :

  • La Loi sur les métropoles, loi MAPTAM
  • Loi sur les compétences entre les différentes collectivités et la fusion des régions, loi NOTRe.

Le redécoupage n’a rien d’original au regard de l’Histoire et renoue avec une organisation territoriale, qui dans l’Histoire, a permis à chacun de ces territoires d’avoir ces heures de développement, de rayonnement et de richesse.

La capitale picarde se trouve, de fait, au centre géographique d’un réseau d’agglomérations et de villes moyennes, de Picardie, mais aussi du Pas de Calais et même du Nord.

Cette réforme peut devenir une véritable opportunité pour imaginer un nouveau modèle d’innovation économique, sociale, culturelle et de développement durable qui contribuera, dans une France avec des régions renforcées, au redressement de notre pays.

Si ce constat est largement partagé, nous sommes nombreux à penser que le processus de mise en place peut mettre en péril les opportunités à créer.

Les régions plus grandes deviendront plus puissantes et efficaces pour améliorer la situation de l’emploi de ses habitants, mieux former les jeunes et les salariés, soutenir les entreprises et l’agriculture, contribuer à la transition énergétique. Mais cela nécessite de réduire impérativement les inégalités territoriales et donner à chacun les outils de son développement futur.

Équilibre des territoires, proximité, imagination et innovation pour sortir la France d’un Jacobinisme qui freine son développement, concertation entre l’État et les acteurs, transparence des décisions, sont indispensables. 

C’est à ces conditions réunies et concertées, et seulement à ces conditions que l’on pourra réussir ensemble la réforme territoriale.

La Picardie et sa capitale historique doivent être respectées.

De fait pour réussir, la Grande Région devra articuler une métropole concentrée, Lille, et une métropole en réseau, Amiens.

C’est dans ce contexte que doit se poser la question de la capitale régionale. Il est indispensable pour la dynamique et l’équilibre de nouveaux territoires qu’à côté de la métropole Lilloise, reconnue et dotée de compétences étendues par la loi « Maptam », puisse vivre une autre dynamique urbaine avec une juste répartition des chances de développement.

Retirer à Amiens ses fonctions de capitale créerait de ce point de vue un grave déséquilibre non seulement pour Amiens, mais pour toute la Picardie, et remettrait en cause un modèle de développement dont on aurait au contraire intérêt à ce qu’il se diffuse à d’autres villes bien au-delà de la Picardie.

Pour nous, un bon modèle est un modèle qui allie excellence et proximité. Il convient d’abord que la réorganisation territoriale, qu’il s’agisse des services de l’État ou ceux des Régions, n’éloigne pas l’administration de nos concitoyens, et se traduise par une dégradation du service public. La réforme territoriale ne doit pas se faire contre une partie du territoire, dans la poursuite d’un mouvement malheureusement parfois engagé. Et qui conduit parfois à un sentiment de relégation ou d’abandon qui se traduit par une abstention citoyenne ou un vote extrémiste.

Nous voulons réussir la réforme territoriale.

Nous savons que les Régions et les intercommunalités ont montré, depuis les lois de décentralisation, leurs efficacités dans la mise en place des politiques publiques.

Nous demandons à l’État d’engager une réelle concertation avec l’ensemble des acteurs de la puissance publique.

Nous invitons l’État à innover et à sortir d’un modèle d’organisation construit avant les lois de décentralisation.

Nous souhaitons dans ce processus être un partenaire à part entière et une force de proposition. Il ne s’agit pas pour nous de demander des compensations d’une décision à laquelle nous ne serions pas associés, mais de construire ensemble une nouvelle gouvernance territoriale dans le cadre de la grande région.

Fort de toutes ses convictions les élus socialistes et républicains demandent :

1/ qu’un Contrat de Plan particulier « Grande Région » soit conclu entre les Régions, les agglomérations et l’État pour identifier les domaines d’excellence de niveau national que pourrait piloter la nouvelle Grande Région, ainsi que pour construire les infrastructures interrégionales (routières et ferroviaires) indispensables à la structuration de ce nouvel ensemble ;

2/ que la réorganisation des services de l’État en Picardie soit accompagnée d’implantations de services nationaux ou d’agences qui permettent d’affirmer le rôle capitale d’Amiens et de Lille dans leurs domaines d’excellence ;

3/ qu’un schéma des services publics de la grande Région soit établi associant l’État, les régions, les départements et les agglomérations, les établissements publics consulaires et les agences.

4/ que le Préfet préfigurateur vienne devant les élus présenter clairement le projet d’organisation des services de l’État, l’étude d’impact prévue par la loi et l’étude sur les liens et échanges à l’intérieur de la future région ; que d’ici là il ne soit pris aucune décision irréversible quant aux implantations des services et des agences de l’État ; qu’en tout état de cause, un Rectorat de plein exercice soit maintenu à Amiens,

Il est urgent de donner perspective et lisibilité de manière à ce que, dans l’incertitude, les fonctions de direction parapubliques ou privées ne quittent pas Amiens. Nous demandons également aux acteurs économiques, aux responsables associatifs et à l’ensemble des organisations régionales privées ou parapubliques de sursoir à toute décision en contradiction avec l’organisation territoriale innovante et du 21e siècle que nous venons d’esquisser.

C’est à ces conditions réunies et construites ensemble que la réforme territoriale sera réussie.

Oui La Picardie, sa capitale régionale, ses habitantes et ses habitants seront respectés.

Tag(s) : #UDESR80